Interview du jour : Marine, coordinatrice de L’Amarre

Aujourd’hui, nous avons la chance de partir à la rencontre d’une Amarrée, et pas n’importe laquelle. En effet, Marine est coordinatrice à L’Amarre. Elle répond à nos questions…

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Moi, c’est Marine, j’ai 27 ans. J’aime être à l’extérieur pour me balader ou aller voir des amis, mais aussi rencontrer de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles façons de voir la vie à travers les yeux et le point de vue de chacun.

Quel est ton rôle au sein de L’Amarre ? Depuis quand es-tu une Amarrée ?

Toulonnaise expatriée pendant plus de 7 ans, je suis revenue en 2021 et la ville avait changé, plus vivante et à un tournant où on pouvait donner une nouvelle impulsion. Arrivée à la fin de mon master en développement touristique et culturel, je souhaitais participer à un projet collectif en cohérence avec mes valeurs. Au même moment, j’ai découvert L’Amarre qui débutait tout juste les travaux de rénovation. L’association était à la recherche d’un service civique, je souhaitais développer mon expérience… 1 an et demi plus tard, j’y suis encore.

« Tout est possible à qui veut l’imaginer avec nous ! »

Quel est l’objectif principal de cet espace citoyen ?

L’objectif de L’Amarre est intrinsèquement lié à ces valeurs : créer un espace de convivialité intergénérationnel, faciliter la transmission des savoirs et sensibiliser à la protection du vivant (et aux transitions) afin de favoriser l’engagement sociétal.

Pour cela, on propose des services : Repair Café, buvette, bibliothèque, espace de don et d’échange, coworking, ainsi qu’une programmation officielle ou coconstruite avec les bénévoles pour des ateliers créatifs, de bien-être et de sensibilisation à l’écologie.

Comment imagines-tu L’Amarre dans les prochaines années ?

Une communauté d’Amarré·e·s qui a su rebondir pour être toujours en adéquation avec son environnement : innovation collective + investir de nouveaux lieux + proposer de nouvelles expériences + aller vers de l’événementiel… Tout est possible à qui veut l’imaginer avec nous !

L’association vise-t-elle un public particulier ?

L’association est ouverte à tous sans distinction (âge, revenu, origine, croyance…) et incite justement à une mixité des publics. Les seuls critères : la bienveillance et le partage de nos valeurs.

L’Amarre a récemment fêté sa première année. Quel est le moment qui t’a le plus marqué pendant cette aventure ?

Il y a eu beaucoup de moments d’émotion au cours de l’année. Mais si je devais en retenir un, ce serait le premier bal de mai. C’était un mélange entre les bénévoles qui ont aidé à bâtir L’Amarre sur le port et les citoyens de tout âge, tout horizon en recherche d’espaces de liberté et d’alternatives.

Enfin, quels sont les mots que tu dirais afin de donner envie de rejoindre L’Amarre et de devenir adhérent ?

Il y a déjà plein de choses à faire (ateliers, événements, services) et tellement d’autres à inventer ensemble. Et puis on est sympas, promis ! 😉

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Marine Drouart

Marine Drouart

Bénévole au sein de la team communication à L’Amarre | Chargée de communication à Radio Active | Cofondatrice de MD Mots, agence de com et OF ⚡️

S'inscrire à la newsletter

Ces autres articles pourraient aussi vous intéresser...