L’Amarre déménage… à deux pas de la mairie de Toulon

Depuis le 4 janvier 2023, L’Amarre a élu domicile dans un nouveau lieu ! Dans le centre-ville de Toulon, le tiers-lieu s’est fait une beauté et occupe désormais l’étage de La Vie Claire, magasin spécialisé dans la vente de produits biologiques.

Après avoir passé une fabuleuse année au 5 quai des Pêcheurs, c’est aujourd’hui au 6 rue Henri Seillon, dans le centre-ville de Toulon, que vous pouvez retrouver cet espace de vie citoyen de 120 m2. Avec toujours autant d’activités disponibles, découvrez un endroit cosy et chaleureux et partez à la rencontre des Amarrés !

Dans ce nouvel espace, un joli coin détente a été aménagé. Libre à vous de l’utiliser selon vos envies : lecture, jeu, pause thé ou encore bavardages… De nouvelles activités sont à prévoir, telles que le marché de L’Amarre (qui met en avant des créateurs locaux), une friperie ou encore de nouvelles conférences avec des thématiques différentes (l’alimentation locale et durable, mieux penser pour mieux agir sur les sols, les 48 h de l’agriculture urbaine…).

L’association toulonnaise garde son ambition première :

  • Fédérer tout en valorisant et en dynamisant le tissu associatif local
  • Sensibiliser tous les publics à l’écologie
  • Créer des lieux de vie citoyens qui favorisent l’engagement sociétal, le lien social et intergénérationnel

Si vous hésitez encore à venir visiter L’Amarre, Marine, responsable du tiers-lieu, a un mot pour vous :

« À L’Amarre, il y en a pour tous les goûts. Ici, c’est toujours une bonne occasion de découvrir une nouvelle activité, rencontrer de nouvelles personnes, tout en passant un bon moment. »

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Marine Gazan

Marine Gazan

Marine, originaire de Toulon, a exploré le monde pour étudier et travailler tout en s’imprégnant de nouvelles cultures. Lors de l’un de ses voyages, elle a découvert un tiers-lieu, un espace inclusif qu’elle a immédiatement aimé pour son engagement et sa créativité. De retour en France, elle croise le chemin de L’Amarre et décide de rejoindre l’aventure en tant que volontaire en service civique pendant les chantiers participatifs. Aujourd’hui, elle est coordinatrice de l’association.

S'inscrire à la newsletter

Ces autres articles pourraient aussi vous intéresser...