Portrait d’Amarré : Antoine, le bâtisseur

Bonjour Antoine, peux-tu te présenter brièvement ?

Salut ! Je suis Antoine Flouzat, 32 ans. Nouvellement installé à Toulon depuis un peu moins d’un an, j’ai débarqué ici en octobre dernier.

Quel est ton rôle en tant que bénévole à L’Amarre ?

En tant que bénévole, je suis là pour soutenir et participer aux ateliers. Je n’en organise pas moi-même, mais je suis actif à l’accueil et à la buvette.

Qu’est-ce qui t’a poussé à t’investir dans ce projet ?

À mon arrivée à Toulon, je ne connaissais personne, et j’avais l’habitude de participer à des chantiers bénévoles dans d’autres endroits où j’ai vécu. J’avais déjà eu des expériences similaires en voyageant, notamment en travaillant dans des fermes où l’on était nourris et logés. Quand je suis arrivé, Thibaud, qui est mon chef au travail et un des membres fondateurs de L’Amarre, m’a encouragé à rejoindre l’équipe. Cela s’est fait naturellement. J’ai été impliqué depuis le début du chantier jusqu’à sa fin, et maintenant je suis bénévole.

Y a-t-il une anecdote mémorable que tu aimerais partager sur ton expérience à L’Amarre ?

Une anecdote qui me vient à l’esprit, c’est lorsque Marine et moi venions travailler le matin, et le chantier était souvent très humide. On arrivait à 9 heures du matin, et malgré les conditions parfois difficiles, c’était une expérience géniale. On avait l’habitude de manger dehors tous les jours, et les fougasses du samedi étaient un vrai régal.

Comment cette expérience a-t-elle impacté ta vie à Toulon ?

Les gens à L’Amarre sont devenus une sorte de famille pour moi. C’est grâce à cette expérience que j’ai rencontré des personnes formidables avec lesquelles je travaille (#swello) et partage de bons moments. Cela a créé un lien fort entre nous, même en dehors des chantiers.

Pourrais-tu nous parler un peu de ton parcours avant d’arriver à Toulon ?

Avant de poser mes valises à Toulon, j’ai vécu dans la campagne auvergnate, en France. J’ai travaillé dans le développement web, et mon déménagement ici était motivé par une opportunité professionnelle. C’est mon premier emploi en tant que développeur web, et j’ai sauté sur l’occasion de changer de vie pour vivre près de la mer, ce que j’apprécie énormément.

Comment qualifierais-tu ton expérience globale à L’Amarre ?

Mon expérience à L’Amarre a été extrêmement enrichissante. Cela m’a permis de rencontrer des personnes formidables aux horizons variés, ce qui crée une richesse de perspectives et d’expériences. Les changements constants et l’arrivée de nouveaux membres maintiennent cette dynamique d’ouverture.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Marine Drouart

Marine Drouart

Bénévole au sein de la team communication à L’Amarre | Chargée de communication à Radio Active | Cofondatrice de MD Mots, agence de com et OF ⚡️

S'inscrire à la newsletter

Ces autres articles pourraient aussi vous intéresser...